Monday 15 Jul 2019


Ces pionniers français partis doper leurs projets en Israël

Avec 4.500 jeunes pousses, Israël, qui détient le record mondial de start-up par habitant, est aussi un pays qui abrite une forte communauté française très impliquée dans cet écosystème. Sans surprise, le serial entrepreneur Jérémie Berrebi (lire interview ci-contre), comme Michael Golan, ex-DG d’Iliad et fondateur de Golan Telecom, font partie des ambassadeurs du French Tech Israel. Mais la présence française prend d’autres visages.

La French Tech drague la Silicon Wadi

« Silicon Wadi », « nation start-up », les surnoms de l’écosystème tech israélien sont nombreux, mais la French Tech peut-elle s’y épanouir ? Ces deux univers d’innovation se donnent en tout cas les moyens de consolider leurs liens. Lundi 28 mars, à Tel-Aviv, sera ainsi inauguré le French Tech Israel. Annoncé voilà six mois par Emmanuel Macron, lors de sa première visite en Israël, ce programme se présente comme le 3e hub international de la French Tech après ceux de New York et de San Francisco. Dans la foulée, la nouvelle journée de l’innovation France-Israël se tiendra le 6 avril à Paris.

Israël : la France joue aussi la carte économique

Vu de Tel-Aviv, le contraste est saisissant. D’un côté, la France a toutes les peines du monde à convaincre Jérusalem du bien-fondé de son initiative censée relancer le processus de paix israélo-palestinien. De l’autre, la diplomatie économique entre les deux pays se porte bien, voire même très bien… Au point que les visites officielles des dirigeants français en Terre sainte ces jours-ci se succèdent et ne se ressemblent pas.

Design par Kromogen